Les Trucs Qui Vont Par Deux

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, juin 9 2010

Japon J5


Suite du voyage. Presque deux mois que nous sommes partis et je rêve encore d'y retourner.
Où en étions nous ? ... Ah oui, nous venions d'arriver à Kyoto.

Lison

Le matin, départ à pied pour profiter de la ville. Nous longeons un joli petit canal juste derrière l'hôtel. Malgré le temps gris la balade est très agréable.
Première destination Le Château Nijo (pas le droit de prendre des photos de l'intérieur. Je ne pourrais donc pas montrer les magnifique portes coulissantes en bois peint et en papier...)

Château Nijo Château Nijo Château Nijo

Château Nijo Château Nijo

Château Nijo Château Nijo Château Nijo



L'après midi, Musée du Manga



Julien

Lison Musée du Manga



Et enfin, petit goûter bien mérité !



Pause goûter Tanuki Pause goûter

Pause goûter

mardi, mai 25 2010

La grande aventure du Gyôza

Gyôza est un petit ravioli monstrueusement bon que nous avons pu goûter au Japon oui oui. J'ai tellement aimé ça que j'ai acheté un magazine spéciale recettes de raviolis japonais. Et ce magazine est très très bien, avec des tas de photos qui font trop envies. Les recettes sont bien sûr en japonais mais pas de soucis, je gère. Un petit dico et le tour est joué. Ouais enfin presque. Parce que pour traduire es ingrédient encore, ça va. Mais dès qu'il s'agit d'une phrase complète le problème n'est pas le même !



Gyoza

Voici donc une petite adaptation de la première recette du livre. Le résultat n'est pas tout à fait semblable et n'atteint bien sûre pas la qualité des locaux mais ça valait l'effort ! Et puis je suis sûre qu'avec un peu d'entraînement ça viendra, en cuisine mais aussi en japonais pour traduire et faire un peu moins au pifomètre.

Ce que j'ai compris des ingrédients :(Si je me trompe il faut me le dire !)

Pour la pâte :

  • 2 verres de "dumpling flour
  • 1 verre d'eau


Mélanger le tout pour faire une boule de pâte lisse et laisser reposer dans un torchon le temps de la préparation de la farce. Séparer le pâton en petites boules de 10g (je vous conseil vraiment de peser. Je ne lai pas fait et ma pâte était du coup un peu trop épaisse). Appuyer sur les boules avec la paume de la main pour faire des disques et réétaler plus finement avec un rouleau en essayant de garder la forme (du disque, et la votre aussi parce que les premiers résultats peuvent être un peu décevant)

Pour la farce :

Gyoza

  • 300g de viande de porc hachée (j'en avais 350g, j'ai tout mis)
  • 350g de chou blanc
  • 350g de chou (j'ai mis du chou chinois)
  • 15g de sel (je conseillerais un petit peu moins ceci dit)
  • 100g de nira (ciboule)
  • 50g d'oignons
  • 20g de gingembre
  • 20g d'ail
  • 60ml de sauce soja
  • 20g de lard (je n'en avait pas je n'en ai pas mis)
  • 5 à 10g de sucre
  • un petit peu de poivre
  • 50ml de saké
  • 30ml de huile de sésame
  • 20g de fécule de pomme de terre



La recette de la farce est pour 50 raviolis. J'en ai fait 16 avec la quantité de pâte et je me suis servi du reste de farce pour d'autre plats.

Pour la façon de procéder, j'ai essayé de suivre les image mais je n'ai pas réussi à tout suivre à le lettre. Je vous laisse à votre propre interprétation.

Gyoza Gyoza Gyoza


Et voilà le résultat :


Gyoza Gyoza Gyoza


Parfait avec un peu de sauce soja.

lundi, mai 24 2010

La petite touche qui fait tout

Il y a quelques mois j'ai fait un couscous et je m'étais dit que je posterai la recette.


Soirée couscous à la maison

Bon, maintenant que ça fait quelques mois je crois que j'attendrais le prochain pour faire un article. Je voudrais quand même placer une petite recette qui a accompagné à merveille ce couscous mais qui peut-être aussi fait à l'avance et mis en conserves pour plein d'autre circonstance :


Le confit d'oignons aux raisins secs et à la cannelle


Dans une poêle, faire revenir 3 oignons moyens sans coloration, jusqu'à ce qu'il soient bien fondus.
Ajouter 250g de raisins secs et saler Bien mélanger. Saupoudrer de cannelle (ajouter éventuellement d'un bâton de cannelle) et recouvrir de sucre. Mélanger jusqu'à ce que le sucre soit totalement fondu.
Versez un tout petit peu d'eau dans la préparation et continuer à cuire à feu moyen jusqu'à ce que ça caramélise bien.


Confit d'oignons aux raisins et à la cannelle

C'est très bon avec le couscous mais aussi avec toutes sortes de viande grillée, un plateau de fromages ou de charcuterie, ou bien recuisiné comme ici.

dimanche, mai 23 2010

弁当 5

Celui-ci est un des tous premiers que j'ai fait pour quelqu'un d'autre que moi.


Bento5.JPG


Il est composer de :

  • Aubergine fondu avec du confit d'oignons, raisins secs et cannelle (recette du confit)
  • Maïs à la sauce tomate et viande hachée
  • Tortilla

Chez les filles d'à coté

Ces derniers temps je n'ai pas été beaucoup chez moi. Retrouver l'atmosphère de mon appartement est plutôt agréable. Et puis je retrouve ma petite Kom-Tuveu toujours aussi belle.


DSC06358.JPG

DSC06357.JPG





j'frai des crêpes !

Et parce que les petits déjeuners de groupe me manquent un peu, je glisse un appât entre deux articles. Espérons que ça morde !



Crepes1.JPG


Une recette de crêpes parmi tant d'autre et la mienne depuis quelques temps.

  • 200 g de farine blanche
  • 50 g de farine de sarrasin
  • 3 oeufs battus
  • 1 pincée de sel
  • 2 CS de beurre salé fondu
  • 2 CS de sucre
  • 500 ml de lait
  • 1 sachet de sucre vanillé ou 1 bouchon de rhum ou 1 CS d'eau de fleur d'oranger facultatif et selon les goûts
  • Eau

  • Mélanger les deux farines, le sel et le sucre. Faire un puis et y mettre les oeufs. Commencer à incorporer les oeufs et ajouter la moitié du lait, le beurre, et de nouveau le reste du lait. Aromatiser éventuellement. Laisser reposer si vous avez le temps (les crêpes seront plus faciles à faire). Allonger avec un peu d'eau froide pour que la pâte soi liquide mais pas trop. Cuire dans une poêle à crêpes beurrée et les faire sauter pour les retourner.



    crepes2.JPG

    A déguster en bonne compagnie.

    samedi, mai 22 2010

    Premiers pas sur la machine à coudre

    Je me suis enfin lancée à la couture à la machine. Et voici le résultat:


    Ma_jupe_2.JPG

    C'est très chouette de pouvoir se dire qu'on porte une jupe qu'on a fait soi même. Du coup, j'ai été faire des folies à la mercerie.
    Merci Cloé por tout tes conseil et ta patience ! Merci beaucoup !

    Sur une bulle

    Samedi soir dernier, c'était la Nuit des musée. J'ai profité d'un petit week-end de quatre jours pour pouvoir en profiter sur Paris. Une redécouverte de la ville très agréable qui me donnerait envi de remonter plus souvent !
    Après moult périples pour trouver un billet, je suis en fin arrivé à destination. Le week-end était magnifique, j'ai même pu en profiter pour faire quelques dessins. Un beau soleil, des balades, des musées, un concert, des contes, des bulles, des gourmandises, des journées bien remplies...

    Récit en images (J'en profite pour rappeler que presque toutes les images du blog peuvent-être agrandies en cliquant dessus) :

    Arrivée à l'aéroport d'Orly, les toilettes sont les premiers lieus à visiter


    Aeroport.jpg



    Pour le déjeuner, passage obligé rue des Rosiers pour manger des falafels


    Falafel1.jpg Falafel3.jpg

    Falafel4.jpg Falafel5.jpg





    Visite du Musée des Arts Décoratifs et expo Playmobil


    Chat.jpg Polux.jpg

    Winnie.jpg Pokemon.jpg

    Playmobil6.jpg Playmobil9.jpg

    Playmobil11.jpg Playmobil12.jpg





    Du pique nique maison à Laduré Champs Elysées, on ne se refuse rien !


    Piknik1.jpg Piknik.jpg

    Ladure1.jpg



    Balade au gré des rues


    Tour_Eiffel.jpg Petit_Palais.jpg

    Paris1.jpg Paris10.jpg

    Paris11.jpg Paris4.jpg

    Paris6.jpg Paris8.jpg

    Paris7.jpg Paris9.jpg





    Après une petite soirée contes au Quai Branly, Concert sur le Trocadéro et Noctambule dans la Nef du Grand Palais


    Concert.jpg Bulles5.jpg

    Bulles4.jpg Bulles1.jpg

    vendredi, mai 21 2010

    Faisons honneur à Coquillette

    Quand on ne sais plus quoi faire de ce qu'il y a dans ces placard, le mieux c'est toujours les pâtes. Bon, pas cher, pas difficile et s'accordant avec tout et tout le monde aime ça.

    Dans les pâtes chouettes il y a les coquillettes. Les coquillettes, c'est super chouette. Régressif dans les moment de mou, on peut alors se faire cajoler par son plat de coquillettes, tout simple comme ça.

    Aujourd'hui, faisons plaisir à coquillette, fouillons les fonds de placards pour lui trouver un habit pour la soirée. La pêche n'est pas trop mauvaise :

    Coquillettes de luxe

    (euh, oui... je me suis un peu amusée avec la photo, rumm, pardon...)


    Coquillettes avec tout ça dedans

    Pour 2 personnes:

    • 2 petits verres de coquillettes crues
    • 1 poireau
    • 2 cs de crème épaisse
    • Huile d'olive
    • 1 pincée de thym
    • 1 pincée de noix de muscade
    • 1 poignée de noix
    • Quelques rondelles de bûche de chèvre
    • 2 cc de miel liquide
    • Sel, poivre



    Mettre à cuire les coquillettes. (je ne ferais l'affront à personne d'expliquer la méthode)
    Couper le poireaux propre en très fin et le faire revenir dans un filet d'huile d'olive (saler et poivrer).
    Quand le poireaux à bien fondu, ajouter dans la poêle 2 ou 3 cs de l'eau de cuisson des pâtes.
    Attendre qu'il n'y ait presque plus d'eau et ajouter la crème, le thym et la muscade. Rectifier éventuellement l'assaisonnement.
    Verser les pâtes égouttées sur la sauce (ou inversement) et remuer.
    Servir en déposant sur chaque assiette des petites rondelles de chèvre, des noix et un filet de miel.

    Coquillettes avec tout ça dedans

    (Alors moi j'ai triché parce que je n'avais pas de crème donc j'ai mis du lait mais j'aurais vraiment aimé avoir de la crème donc j'ai menti dans ma recette, mais c'est meilleur comme ça, voilà !)

    Petit beurre au noix

    J'ai craqué sur des petits emportes pièces carrés avec des oreilles !

    Pour les tester, j'ai fait quelques sablés aux noix dont voici la recette :


    Sablés aux noix


    Pour une vingtaine de sablés :

    • 100g de noix en poudre
    • 100g de farine blanche
    • 100g de beurre demi-sel mou
    • 100g de sucre en poudre



    Travaillez le beurre avec le sucre.
    Ajoutez la poudre de noix au beurre et sucre, puis la farine.
    Recouvrez d’un papier film. Mettez au frais une bonne heure.

    Etaler la pâte et découper avec de jolis emportes pièces puis remettre au frais le temps du préchauffage.
    Cuire à 160°C environ 12 à 15 min (dès que les bords sont légèrement dorés). Laissez refroidir, il sont meilleurs froids.


    Sablés aux noix

    Pour être honnête je trouve ces sablés un peu gras et le goût de la noix ne ressort pas assez. Ceci dit, il sont quand même bon, et puis il sont rapides à faire et pratique en cas de pénurie d'oeuf (et là c'était le cas).

    Strudel aux pommes

    Ces derniers jours j'avais besoin de faire la cuisine. Il y a des fois comme ça, faut pas chercher dans ces cas là, faut se lancer. Et puis en général c'est typiquement l'activité pour laquelle je n'ai pas trop de mal à trouver des volontaire, surtout au moment de passer à table. je crois que c'est le manque de four qui crée un manque psychologique...

    Merci à Julien et son four pour leur participation !


    Strudle aux pommes



    Pour la pâte à Strudel:
    • 200 g de farine blanche
    • 1 cuillerée à soupe d'huile
    • 12 cl environ d'eau tiède
    • 1 pincée de sel


    Pour la garniture:

    • 1,5 kg de pommes coupées en fines lamelles (J'ai pris des petites pommes bio du marché St Aubin, bien sucrés et pas trop juteuses à la cuisson)
    • 50 g de raisins secs
    • 50 g de noix
    • Cannelle
    • Rhum
    • Sucre glace


    La veille (c'est mieux mais il faut y penser. Un peu avant sinon fera l'affaire) tremper les raisins dans le rhum.
    Faire un puis dans la farine et y mettre le sel et l'huile. Ajouter l'eau peu à peu en mélangeant pour faire une boule de pâte. Utiliser vos petites main pour ça parce qu'il faut pétrir là pâte jusqu'à ce qu'elle soit lisse et souple. Laisser reposer dans un torchon propre ou un papier film pendant 1/2h environ.

    Préchauffer le four à 200°C
    Etaler la pâte au rouleau puis l'étirer à la main. Il faut qu'elle soit le plus fine possible et qu'elle ait une forme carrée. Le mieux c'est de l'étaler sur le papier de cuisson, ça évite la dure épreuve de la déplacer ensuite.
    Garnir avec les pommes, les raisins égouttés, les noix. Saupoudrer de cannelle. (Si les pommes ne sont pas très sucrer on peut ajouter du sucre). Il faut étaler la garniture sur la pâte en laissant les contours vides.
    Replier 3 des bords et rouler vers le côté non replié. (je ne suis pas sûre d'être claire là ! Il faudra que je mette un dessin je crois) et bien souder. Attention, la pâte est très fragile et il ne faut pas le déchirer.

    Cuire sur une plaque 40min environ en couvrant d'un papier aluminium si le dessus brunit trop.

    Laisser refroidir et servir saupoudrer de sucre glace et d'un peu de cannelle pour la déco.

    mardi, mai 18 2010

    Japon J4

    Musée du Ramen 「ラーメン」à Yokohama


    Voyage culinaire et dans le temps pour notre matinée à Yokohama. Plongée dans un décor 1965, nous dégustons un bol bien garni et bien chaud et très très copieux ! (Rien à voir avec les nouilles instantanées de la maison (mais on les aime bien quand même nos petits paquets bien pratiques).

    Musée du ramen Musée du ramen

    Musée du ramen Musée du ramen Musée du ramen

    Musée du ramen Musée du ramen Musée du ramen



    Direction Kyôto.

    On profite du confort du Shinkansen.

    Shinkansen



    C'est alors le moment de passer à la deuxième partie du séjour.



    Sur le chemin

    Arrivée à l'hôtel en fin d'après-midi. on se pose doucement, on prépare la journée du lendemain. On ne se couche pas trop tard mais un petit peu fatigués...


    Hotel Hotel

    lundi, mai 10 2010

    Japon J3

    Kichijoji


    Le lendemain matin nous devions chercher internet pour savoir où retrouver Makiko le soir. Pour cela, rien de tel qu'un Internet café, et ceux du Japon valent de toutes façons la visite ! Les ordinateurs sont dans des petits boxes au sol tout moelleux. On peut choisir avec sièges, lits, normaux ou massant. Il y a de quoi lire, manger, boire, se doucher... Il y a des personnes qui vivent totalement là dedans ! Pourquoi pas puisque c'est possible ?

    Internet Café Internet café


    Nous en avons profité pour faire un tour dans une librairie. Ce qui est chouette c'est que pour chaque livre, les librairies proposent des couvertures en papier. On en trouve aussi des très belles à acheter, en beaux papiers ou en tissu. Non seulement c'est très joli mais en plus ça permet de lire ce que l'on veut dans le métro sans sa faire remarquer :

    Lecture dans le métro Lison



    Comme d'habitude j'ai mis un peu de temps à choisir...Désolée de vous avoir fait attendre !

    Lison et Valentin Julien et lison


    Après un très bon (et vraiment pas cher comparé au prix français) bar à sushi, nous prenons le train direction Yokohama.


    Yokohama




    Yokohama
    Yokohama
    Yokohama
    Yokohama
    Yokohama
    Yokohama
    ABBA

    Un petit goûter de saison : Pancakes fourrés à la crème de sakura

    Pancakes fourrés à la pâte de fleur de cerisiers


    Et le soir, restaurant à volonté ! L'occasion de goûter à plein de spécialités.

    Restaurant en compagnie de Makiko

    ほんとうに どうもありがとう。





    Bain chaud et nuit au capsule hôtel

    Salle de bain du capsule hotel Capsule hotel

    Capsule hotel Capsule hotel

    mardi, mai 4 2010

    弁当 4


    Chose promise chose due, aujourd'hui petit bentô pour la princesse Cloé et moi même.


    • Salade de concombre, pomme et amande au miel
    • Onigiri au thon accompagné de gingembre mariné
    • Pomme découpée
    Et voilà, tout le plaisir d'un pique-nique sous le soleil enfin revenu ! 

    dimanche, mai 2 2010

    Japon J2

    Kamakura Daibutsu


    Notre deuxième jour a été bien chargé mais le temps à été là pour nous aider.

    Sous un beau soleil, nous avons profité du trajet jusqu'au métro pour revoir le quartier de la veille.


    Pêcher "Gempei" à fleurs rouges et blanches

    Asakusa : Nakamise-dori, Kaminarimon et Sensoji en moins mouillé que la veille :

    Le soleil brille sur Nakamise-dori, les gens ont rentré leurs parapluies temple à Asakusa Lanterne de la Kaminarimon Sensoji en travaux Pagode du Sensoji




    Echoppe de dango sur Nakamise-dori



    Enfilade de lanternes au bout de Nakamise-dori



    Puis nous prenons le train direction Kamakura pour aller admirer le plus grand bouddha en extérieur du Japon, en bronze, de 13,35 mètre. (Le plus grand en étant celui de Nara).

    Petit train pour aller à Kamakura
    Plan de Kamakura


    Sur la route nous passons par des rues pleines de surprises


    Jardin d'un petit temple sur le chemin du Daibutsu


    Vaisselle rigolote




    Aussi belles que bonnes.

    Glace à la patate douce
    Glace à la patate douce Glace à la patate douce Glace à la patate douce







    Arrivée au Daibutsu

    Daibutsu Gravure

    Photo de groupe

    Enoshima


    L'après-midi, nous avons repris le train pour l'île d'Enoshima (on y accède à pied grâce à un pont de 600m relié à la ville de Fujisawa)

    Pont d'Enoshima
    Radeau

    Enoshima à l'air d'une ville plutôt touristique mais la montée au milieu des temples est vraiment magnifique !


    Enoshima Enoshima Enoshima Enoshima Petit pont rouge Arbre des amoureux un amour de cadenas Arbre qui coule île aux chats Cette île est vraiment le paradis des chat.

    On en croise des dizaines sur notre chemin ! Drôle d'idée donne drôles d'idées Petit pont rouge île aux chats

    Kichijoji



    Le soir, nous reprenons encore une fois le métro pour aller chez Céline.

    Affiche


    Typique : Le métro Tokyoite aux heures de pointe ! A voir mais pas forcement à revoir sans entraînement respiratoire...

    Métro bien rempli !


    On y croise aussi des personnes très étonnante

    Drôle d'accoutrement dans le métro



    Et pour nous remettre de cette belle et longue journée, Céline nous amène dans un restaurant de yakitori vraiment excellent !

    Raviolis Riz au thé vert et sauce aux prunes Gyôza Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

    Celine et moi


    (c'est dingue de devoir aller au bout du monde pour voir sa cousine qui finalement n'habite pas si loin d'habitude !).

    vendredi, avril 30 2010

    Carré d'avoine à la confiture de myrtille


    Le temps d'aujourd'hui se découvre. On dirait même presque qu'il commence à faire beau ! Est-ce que je sort le bout de mon nez ?
    Pour le moment j'ai de l'élan, je suis bien partie et jamais deux sans trois.

    Ces petites choses là sont bien sucrés et toutes croustillantes. J'avais fait ceux-ci avec un reste de pot de confiture quand j'étais en cité U. Maintenant, je testerais bien avec de la confiture maison. Ou encore mieux : maintenant que j'en ai fait une cure au Japon (on y reviens toujours) et que sais que 'adore ça, il faut absolument les tester comme dans la recette de laquelle je me suis inspirée, aux haricots rouges.

    Carrés aux flocons d'avoine et à la confiture de myrtille

    • 100 g de beurre demi-sel
    • 125 g de farine
    • 80 g de flocons d'avoine
    • 90 g de cassonade
    • 1/4 c.c. de levure chimique
    • de la confiture, ni trop ni trop peu


    Préchauffer le four à 180 °C.
    Mélanger le sucre, la farine, les flocons d'avoine et la levure. Ajouter le beurre et faire du sable comme pour une pâte à crumble.
    Utiliser la moitié du mélange pour recouvrir le fond d'un moule rectangulaire (tapissé de papier cuisson ou beurré).
    Etaler la confiture sur la pâte et recouvrir de l'autre moitié. Tasser un petit peu (mais sans écraser quand même, on n'est pas des brutes)
    Enfourner environ 30 minutes à 180 °C.
    Laisser refroidir avant de découper en petits carrés.

    弁当 3


    Aujourd'hui est un jour d'inspiration (ou d'expiration en l'occurrence). Et puis de toutes façons il pleut donc autant en profiter pour rester un peu à l'intérieur et poster deux ou trois articles qui n'attendent qu'à être écrits depuis un certain temps. Et puis après je réintégrerais la cuisine parce que deux semaines quasiment sans y toucher ça me manque un peu.

    Puisque je reviens du Japon (vous finirez par le savoir à force...), restons dans le thème.
    Le vendredi avant notre départ, nous avions fait un petit pique-nique "pause-boulot" avec mes deux bibliothécaire préférés.


    Le menu était le suivant :


    Bentô
    • Udon aux carottes et tofu sautés au saté.
    • Kaki et Kiwi



    Et pour le dessert, Dango au Macha nappage sauce soja caramélisée (je donnerais la recettes pour la prochaine tournée, dès que j'aurais amélioré un petit problème de consistance. Je ferais des plus jolies photos aussi...)

    Dango Dango


    (Mais ça me fait penser, on est vendredi aujourd'hui, et je n'y suis pas ! Il faudra que je remédie vite à ça. La semaine prochaine, promis ?)

    Confiture du printemps

    Parce que je vais bien en avoir pour 15 jour à vous raconter notre voyage au Japon (à un article par jour pour un séjour de 15 jours vous me direz que c'est logique...), je vais alterner un peu avec d'autre sujet, histoire de faire des pauses, de prendre l'air toulousain, de créer le manque, tout ça tout ça.


    Le lendemain matin du retour à Toulouse, il fallait reprendre les habitudes agréables (afin de ne pas trop regretter d'être revenu!). Et le mieux à faire un dimanche matin, c'est quand même le marché St Aubin. Couleurs, musique, odeurs, tout était là pour nous faire passer une excellente matinée, y compris le soleil. Après quelques achats pour le midi, un petit pique-nique au parc du Grand Rond : Bon pain, fromage, charcuterie, tapenade, fruits et vin... si ça c'est pas un retour chez soi !

    Et pour bien en profiter, nous sommes rentrés au début de la période des fraises. Comme je suis incapable, quand je commence une barquette, de m'arrêter avant qu'elle soit vide, j'en achète souvent deux sortes, une pour manger goulûment, l'autre pour cuisiner.


    Confiture Vanille-Fraise


    Confiture Vanille-Fraise
    Je fais toujours macérer les fruits dans le sucre la veille. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression que ça donne un meilleur résultat.
    Pour obtenir 2 pots j'ai utilisé 1kg de fraises, 500g de sucre en poudre (en utilisant du sucre gélifié c'est un peu plus facile et plus rapide mais personnellement je préfère sans), 1/2 citron et 1 gousse de vanille.
    Pour la cuisson c'est un peu à l'oeil, quand la consistance à l'air pas mal. Le mieux c'est de tester de temps en temps en mettant une goutte de confiture sur une surface froide. Si ça reste liquide c'est que c'est pas prêt.

    Confiture Vanille-Fraise Confiture Vanille-Fraise



    PS : Merci beaucoup Julien pour les petites fraises des bois parfumés qui m'ont permis de ne pas me jeter celle que j'avais achetées et ainsi de permettre l'existence de cette confiture. Mes petits déjeuners t'en seront reconnaissants

    jeudi, avril 29 2010

    Japon J1


    Premier jour à Asakusa, il pleut et c'est chouette.

    Julien et Valentin sous la pluie Julien, Lison et Valentin sous la pluie

    Tous les gens sortent leurs parapluies, il y en a de toutes les couleurs et pour tous les goûts. La plupart sont transparents. Un parapluie transparent c'est chouette parce qu'on peut voir le ciel et les gouttes, et c'est très joli. On peut aussi admirer la dextérité des hommes d'affaire en costumes ou des étudiants sur leur vélo, le maniant parfaitement parapluie dans une main, téléphone dans l'autre !

    Nous nous sommes baladé dans Nakamise-dori (une petite rue commerçante avec des échoppes tout le long faisant plus penser à un petit marché aux souvenirs) entre la Kaminarimon (grande porte rouge abritant une lanterne géante) et le Sensoji (Temple d'Asakusa).


    échoppe de thé macha échoppe de thé macha échoppe de Dango (boules de farine de riz sucrée) échoppe de graines Boutique de Kimonos


    Nous sommes aussi passés par kappabashi-dori, une rue de restaurant et de boutiques d'ustensiles, d'instruments de cuisine et de belle vaisselle. De quoi rêver un peu...

    Boutique de couteaux

    Voici (au milieu) un Kappa qui a donné le nom à la rue. vous pouvez aller voir son histoire ici.

    Kappa

    mercredi, avril 28 2010

    Introduction

    Toute une organisation


    Un peu plus de 1500 photos, et il faut faire un choix entre toute. Mais quelles sont les plus jolies, les plus intéressantes ? Ce qui est sûre c'est que le prochaine fois je part avec mon gros appareil photo (et accessoirement, j'apprend à m'en servir).
    Comme je n'arrive pas à me décider sur un classement, je vais poster des photos jour après jour. Je ne suis pas trop douée pour l'écriture donc il y aura surtout des images. Les petits curieux trouverons facilement des infos supplémentaire sur le net ou dans des guides. Et puis ça gâcherais un peu a magie je pense.

    Le Japon est aussi un voyage pour tous les sens. La découverte (et redécouverte) de la gastronomie a occupé une bonne partie de notre séjour. C'est tout à fait normal, chacun ses centres d'intérêts après tout.

    Manger une spécialité, c'est comme aller au musée !


    Si j'arrive à en faire à la maison je rajouterais des liens vers les recettes après.

    Et c'est partie, après un voyage d'une vingtaine d'heure...

    <img src="/gaelle/public/Photos/Rangement_plus_pratique/Japon/.Vue_d__avion_m.jpg

    ...nous quittons les avions d'air china accompagnés d'une boarding music mélancolique qui par elle seule fait voler nos larmes et cheveux au vent, et là, nous avons enfin nos premiers contacts avec le Japon : une gentille hôtesse de l'air japonaise nous explique que Valentin devra se passer de sa valise ce soir, elle est restée à Beijing pendant notre escale. Mais tout ça est tellement peu de chose parce que ça y est, ON EST AU JAPON !

    C'est nous !

    Retour du bout du monde


    Je suis de retour à la maison. Le Japon est maintenant loin, à plus de 10 000 km.
    Notre voyage à vraiment été fabuleux. Je n'espère qu'une chose, y retourner bientôt. Peut-être bien pour y vivre.

    En attendant j'ai ramener de quoi repeupler la maison pour pouvoir me croire encore un peu là-bas. Voici un petit aperçu :

    Souvenirs

    Dès que j'aurais trouvé quelqu'un pour m'aider à mettre le obi de mon kimono, vous aurez une jolie photo de moi en Japonaise presque authentique !


    J'ai aussi rapporté des livres que Makiko m'a offert. Makiko est une amie que j'ai depuis quelques temps et avec qui je correspond en anglais et parfois aussi en français et en japonais. C'est une personne vraiment géniale et extrêmement gentille. Comme dirait Julien, on reconnaît son sourire de loin au milieu de la foule. Et en plus, elle fait merveilleusement bien la cuisine. J'aurais sûrement l'occasion de vous en reparler bientôt.

    Cadeaux de Makiko pour apprendre le Japonais

    Enfin voilà, trop de chose à dire, à voir... Je ne saurais par où commencer. Je vais me contenter de poster quelques photos et de continuer de rêver un peu.

    Fleurs de cerisiers

    - page 1 de 3