Voici la suite de l'épisode précédant : Schizophrénie du justicier...

Merci à Julien, à Tomstom, et à Zarathoustra, sans lequels cet article n'aurait jamais existé.